side-area-logo

Le mouchage (1)

Une éducation au coeur de nos cabinets

Le mouchage concerne  tous nos patients de 0 à …111 ans. C’est si simple ! Mais est-ce bien réalisé ?

En observant dans nos cabinets les enfants notamment, mais également les adultes en période d’encombrement ORL nous constatons que bien peu savent se moucher. Et là, le kinésithérapeute a un rôle important à jouer dans le dépistage et la prévention ORL. Un nez encombré, mal mouché, mal nettoyé va être la source de multiples infections ORL (sinusites, otites, infections des voies aéro-digestives supérieures, allergies, rhinites…). Or personne n’apprend l’hygiène du nez et du naso-pharynx (cavum) ; c’est pourtant si simple :

 

1/ se moucher (dans un mouchoir papier, cela va sans dire !), narine par narine sans forcer. Permet de vider les cavités nasales, et elles seulement !

2/ le lavage à haut volume : lavage quotidien en phase d’entretien, au sérum physiologique (en le faisant passer d’une narine vers l’autre), ou avec des aides techniques (rhino-horn ; respimer) en phase d’encombrement ou période « à risque » (printemps-automne-hiver). Des études ont montrées qu’il est beaucoup plus efficace de laver avec un volume d’eau important.

3/ le mouchage rétrograde : faire vibrer le cavum (ou naso-pharynx) permet d’éliminer les sécrétions accumulées à ce niveau.

4/ nouveau mouchage pour éviter à l’eau de stagner.

 

On doit se laver le nez comme on se lave les dents !

 

On doit apprendre aux parents à apprendre à leurs enfants à se moucher. Il faut pour cela vérifier que les parents connaissent la technique ! L’enfant doit savoir se moucher très rapidement, aux environs de 2 ans. Il est important de « démistifier » : aux « ahhh, beurk, c’est dégoutant », répondons donc : « les sécrétions ne sont-elles pas mieux dans le mouchoir que dans les environs  de la bouche ? »

 

Dans la prochaine Newsletter, l’intérêt du mouchage

Lionel LAFOND